100 ans, âge de beauté

 

Arianne Clément présente une série de portraits photographiques de femmes centenaires sur le thème des rituels de beauté.

 

Au cours de ses rencontres avec une dizaine de centenaires, Arianne s’est intéressée aux efforts que ces femmes font ou ne font pas pour bien paraître et aux enjeux auxquels elles font face. Elle les a aussi questionné sur la jeunesse, la vieillesse, le féminisme, la sexualité, le charme, la coquetterie, l’amour, etc.

 

À travers ces femmes, Arianne cherche à questionner la relation que la société entretient avec la beauté et ses critères, ainsi que son obsession pour l'apparence et l'immédiateté de la jeunesse. Elle cherche aussi à donner la parole et à mettre en valeur ces femmes dont la beauté est rarement mise de l’avant.

En voir plus

Arianne Clément photographie d'aînés

C’est certain qu’il vaut mieux être beau que laid ! Mais quand j’étais jeune, je ne m’occupais pas de ça. C’était péché. On appelait ça la vanité. L’important c’était la famille, faire à manger et que les enfants soient propres et bien habillés. J’ai beaucoup de chance car aujourd’hui c’est ma fille (à droite) qui s’occupe de moi. Elle m’a accueilli chez elle il y a 20 ans et je suis encore là. C’est vraiment la famille qui compte le plus dans la vie. Isabelle Gagnon, 103 ans, Clermont, 2016